Soeurs de Gethsémani

Accueil

Le Charisme

L’Histoire

La Mission

Avec d’Autres

Les Communautés

Agenda

Bibliographie

Contact

L’Histoire

Comment est né l’Institut ?

L’Institut puise sa spiritualité et sa mission apostolique dans l’intuition de Saint Vincent de Paul. Ce dernier avait fondé la Congrégation de la Mission au XVIIe siècle. À ses fils, les prêtres de la Mission ou Lazaristes et à ses filles, les Filles de la Charité, Vincent de Paul donne pour orientation apostolique l’amour et le service des plus déshérités.

Le rayonnement de Saint Vincent de Paul fut immense.

Ce n’est pas par hasard que, deux siècles plus tard, Antoine NICOLLE (1817-1890) choisit d’entrer dans la Congrégation de la Mission. En cette moitié du 19ème siècle, la société française est en pleine mutation.
L’Église catholique est contestée et mise en difficulté dans son autorité et son enseignement par l’esprit des Lumières, les nouvelles philosophies et idéologies sans Dieu.
Autour des usines nouvelles, un peuple naît dans la souffrance... les adultes s’usent prématurément à des tâches harassantes... des enfants sont exploités au delà de leurs forces... aucune prestation sociale... des horaires inhumains... des conditions de vie qui font frémir.
Le Père Antoine NICOLLE, n’a pas oublié l’exemple et les enseignements de son maître spirituel Vincent de Paul. Sur le visage de ces enfants, de ces femmes, de ces hommes, il aperçoit le visage de Jésus souffrant l’agonie. Il voit dans les souffrances de l’Église et l’isolement du Pape Pie IX le Christ dans sa passion et son agonie.
Poussé intérieurement par la vision du Christ douloureux en ses frères humains, il décide de leur consacrer sa vie.

Il fonde :

- en 1862 l’Archiconfrérie de la Sainte Agonie qui rassemble des chrétiennes et des chrétiens qui s’engagent généreusement dans la veille de prière avec Jésus.

- en 1864, l’Institut des Sœurs de la Sainte Agonie*, en lui donnant pour spiritualité l’Agonie de Jésus à Gethsémani.

(*) Appelées à l’origine Sœurs de Charité de la Sainte Agonie de Notre Seigneur Jésus Christ, nous avons pris le nom de Soeurs du Christ à Gethsémani en 1983.

Lucie Antonia BERLIER (1844-1889), en religion Mère Thérèse, native de Saint-Chamond (Loire), devient la première collaboratrice d’Antoine NICOLLE. Elle est la co-fondatrice de l’Institut naissant.

Église saint Sauveur-Mazamet 19è siècle Mazamet de nos jours Église Notre Dame de Valfleury
Haut de page

Contact | Mentions légales | Bibliographie | Plan du site
Soeurs du Christ à Gethsémani - 59 rue Jean Jaurès - 42800 RIVE DE GIER
Une réalisation JUPINFO
24463 visiteurs